Accro Roller – 2013

Ils s’appellent Rosa, Korka, et ont un point commun : tous les deux portent des rollers fermement accrochés aux pieds. Agés de 18 et 21 ans, ils s’entrainent avec d’autres, musique à fond, au Central park, zone commerciale abandonnée en bordure d’autoroute de Dakar. Depuis 10 ans l’association “Accro roller” aide et entraine des jeunes passionnés qui viennent de tous les quartiers de la ville, parfois de loin. Ces jeunes qui pour certains parcourent plus de 15 km sur leurs rollers juste pour se rendre aux entrainements, jonglent avec leurs petits boulots ou leurs études. C’est le cas de Korka, issu de la lointaine banlieue de Guediawaye. Coiffeur de métier, le jeune homme doit concilier sa passion pour le roller avec ses obligations d’ainé de la famille. Devenu champion du Sénégal il rêve désormais de prendre part à des compétitions internationales. Rosa, elle, n’habite pas dans un quartier défavorisé mais doit faire face à d’autres problématiques: les préjugés notamment vis à vis des autres adolescentes de son âge qui lui disent qu’une fille n’as pas sa place sur des rollers. Difficile de comprendre ce jugement alors que ce sport lui a permis de prendre confiance en elle.

Share on